Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 10:32

Redif du 23/07/2011

 

Dans un de mes billets précédents, je vous ai fait part de mon engagement contre le nucléaire et du courrier que j'ai adressé au Président Sarkozy.

Dans ma lettre, je lui demande "simplement" la mise en place d'un référendum sur la sortie du nucléaire. Malheureusement, je crois que les membres de son cabinet n'ont pas bien saisi l'objet de mon courrier. Ils m'ont pondu une réponse de deux pages dans le but de me rassurer sur l'état du parc nucléaire français !

Ce ne sont pas tellement les mensonges flagrants fleurissant à chaque paragraphe (ou presque)qui m'ont mis en colère, mais plutôt qu'on ne réponde pas à ma requête. Je demandais la mise en place d'un référendum par conséquent j'attendais une réponse à ce sujet, qu'elle soit positive ou négative,mais pas un roman de deux pages sur l'état du parc nucléaire français!

 

Pour le plaisir, je vais reprendre quelques points de cette lettre, en vous proposant, à chaque fois, un contre argument.

 

"... la correspondance que vous lui avez adressée concernant la sûreté nucléaire..."

 

Déjà ça commence bien, ce n'est pas à propos de la sûreté nucléaire que je lui ai écrit mais concernant la mise en place d'un référendum!

 

"la France a choisi l'énergie nucléaire afin de moins dépendre des hydrocarbures et de disposer d'une énergie compétitive et génératrice d'emplois"

 

Le nucléaire permettrait donc à la France d'être indépendante énergétiquement?

 

FAUX!

Allez donc demander aux otages d'AQMI au Niger ce qu'ils en pensent de l'indépendance énergétique de notre pays !

 

Il est vrai que la France comptait près de 170 sites d'extraction et de traitement des minerais d'uranium. Mais cette activité minière  a pris fin en 2001 avec la fermeture de la mine souterraine de Jouac, en Haute-Vienne.

D'ailleurs, cet argument a toujours été faux, puisque déjà dans les années 70, la majorité de l'uranium utilisé pour le nucléaire français venait du Niger. Aujourd'hui encore, la France utilise l'uranium nigerien pour faire tourner ses 58 réacteurs. 

Depuis la fermeture du parc minier, certaines mines  servent de sites d'entreposage de déchets radioactifs importés.  

Elle est belle l'indépendance énergétique de la France vous ne trouvez pas? Certes nous ne dépendons ni des pays membres de l'OPEP (Ah bon? et dans les voitures on met quoi? Du pinard?) ni de la Russie, mais l'approvisionnement en uranium dépend du bon vouloir du gouvernement Nigérien. 

 

Ben oui, le Niger n'est plus un département d'outre mer depuis 1960! Donc, sauf erreur de ma part, nous pouvons toujours la rêver notre indépendance énergétique. 

 

Le nucléaire serait une énergie compétitive?

 

J'aimerais bien savoir quelle est leur définition de "compétitive".

Pour moi, être compétitive veut dire être capable de supporter la concurrence, être concurrentielle. Le mot compétitive renvoie d'ailleurs à la notion de compétitivité, qui, dans le langage courant évoque la capacité à réussir économiquement dans un environnement concurrentiel, la compétitivité renvoie d'ailleurs à la notion de rentabilité


L’énergie nucléaire est elle rentable?

Évidemment la réponse est non! 

Le faible coût de l'énergie nucléaire est un leurre, car son calcul omet de prendre en compte bon nombre de facteurs :

 

1/les investissements considérables que demande la mise en place de la filière

 

Le coût d'une centrale nucléaire de 1000 MW : 2,5 à 3,5 milliards d'euros! 

600 millions d'euros. C'est le coût par réacteur pour prolonger la vie des centrales nucléaires française. (Estimation EDF)

à noter que l'électricien préconise une hausse de 30% du prix public de l'électricité étalée sur 5 ans pour rentrer dans ses frais, le parc nucléaire français étant composé de 58 réacteurs datant pour les plus anciens des années 70 (Fessenheim pour ne citer qu'un exemple). 

 

2/Le démantèlement (des centrales trop vieilles) et la gestion du traitement des déchets nucléaire.

70 milliards d’euros.

Pour infos, personne ne sait réellement comment démanteler une central nucléaire, car lors de leur construction, ingénieurs et architectes ne se sont pas posés la question... 

Par ailleurs, le traitement des déchets restent très aléatoire, puisqu'une partie seulement peut être traitée et recyclée, le reste est simplement stocké. 

 

3/le coût des exercices de crise, la distribution de pastilles d’iode, la protection des centrales, etc. qui sont caractéristiques de cette industrie

 

4/ Le coût éventuel d'un accident grave

 

5/les assurances, pour lesquelles le nucléaire bénéficie d'un régime exceptionnel dérogatoire

 

Toujours à propos l'aspect compétitif de l'énergie nucléaire,il faut savoir que 75% de l’électricité consommée en France est d'origine nucléaire,on peut donc en effet parler monopole. Sachant cela, on se rend compte il n'y a pas vraiment de place pour la concurrence.

 

Pourtant avec l'émergence (ralentie au possible par l'état) de solutions alternatives, je vous propose une petite comparaison entre l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables. Je tiens tout de même à vous avertir, que, pour une réelle comparaison, il faudrait recalculer le coût de revient exact du nucléaire et tenir compte du fait que le solaire, l'éolien ou toutes les autres alternatives ne sont en rien concernées par la plupart les frais annexes cités plus haut.

 

comparatif-prix-energie-12.jpg

Le document ci dessus, est un document officiel d'Aréva, vous pouvez le consulter en ligne sur le site de la société ou en cliquant ici. 

De manière rationnel, on ne peut pas véritablement établir de comparaîson entre le nucléaire et les énergies renouvelables. Car même en recalculant le coût réel, c'est à dire en prenant en compte tous les frais annexes, nous ne pouvons avoir qu'une estimation. Cela dit, cette estimation nous permet de remettre en question l'aspect compétitif de cette filliale. Pour la bonne et simple raison que pour un investissement équivalent, voir moindre, un mix d'energie renouvelable nous permettrait de produire la même quantité d'électricité, le facteur risque en moins. 

Le nucléaire, un choix générateur d'emploi? Tout est relatif.

« Interrogé sur l’actualité nucléaire, et notamment sur l’abandon du nucléaire civil décidé par l’Allemagne, Yannick Jadot* estime que la politique énergétique de la France est un non-sens, environnemental mais aussi économique et social. "L’Allemagne a déjà près de 400.000 emplois dans les renouvelables et 600.000 à l’horizon 2020. En France, on traîne avec 50.000 emplois dans le nucléaire ", lance-t-il. »

Source : France Info

   

Cela-dit un rapport de l'assemblée Nationale datant de 1997 parlait de 120 000 emplois :

"Au total, en prenant en compte non seulement les emplois directs liés aux activités nucléaires civiles du CEA, de Framatome, d’EDF, de Cogema et de l’Andra, mais aussi les emplois indirects liés à ces organismes ou entreprises, le nombre actuel d’emplois liés à la filière nucléaire semble être d’environ 120 000."

 

Donc oui, Monsieur Jadot minimise un peu. Ce qui ne veut pas dire qu'il se trompe complètement, les chiffres concernant l'emploi dans les renouvelables en Allemagne est juste .

De plus, ces énergies, en plus d'être un véritable gisement d'emplois, incitent à changer de politique sur l'emploi et l'industrie et seraient une réelle solution à la crise économique.

En effet, l'une des raison pour lesquelles l'Allemagne n'a pas sombré avec le reste de l'Europe sous le poids de la crise de 2008 est qu'elle a toujours su valoriser la création d'entreprise et a investir largement dans les PME.

 

Si les énergies renouvelables sont une des solutions à apporter à la crise économique, c'est, entre autres, parce qu'elles ne sont pas aux mains de grandes entreprises du CAC 40. Elles font appel à une nouvelle génération de maîtrise technologique, pour laquelle la France montre d’excellentes dispositions et un fort potentiel même si, malheureusement, notre pays est en retard par rapport à certains voisins. C’est ainsi que les savoir-faire industriels s’expriment davantage dans les phases situées en amont de la production d’énergie, c'est-à-dire dans la conception, la production des équipements et dans leur distribution et mise en place.

 

Notons également que les emplois que génère cette filiale ne sont pas des emplois à haut risques de radiation et donc de cancer.

 

 

Le reste de la lettre est consacré à l'audit du parc nucléaire civil et militaire que le gouvernement projette de réaliser. 
"Sous l'impulsion du Chef de l'Etat, le Premier Ministre a demandé [...] un audit du parc nucléaire civil et militaire de notre pays, portant sur les risques [...] ainsi que la gestion opérationnelle des accidents graves. Dans ce cadre, les conditions de travail [...] seront attentivement examinés"
A la lecture de la réponse du cabinet du Président mais aussi par l'actualité, j'émet de sérieux doutes quant à la conclusion de cet audit. En effet, contre toute logique et s'obstinant à ne pas vouloir prendre en compte les attentes des citoyens français ni les avertissements des écologistes européens, le gouvernement a décidé de prolonger l'activité de la centrale de Fessenheim. 
Concernant les conditions de travail des salariés et sous-traitants dans les centrales, je m'interroge : puisqu'il est avéré que les radiations provoquent à long terme des cancers, ne devrait-on pas ajouter au coût réel de cette industrie mortifère les frais médicaux que la Sécurité Sociale prendra en charge?  Ont-ils un régime spécifique lié à leur métier?  Les discussions porteront-elles aussi sur les conditions de travail des mineurs nigériens? Ou de celles des ouvriers du chantier de l'EPR à Flamanville?  

Dans sa lettre, le chef de cabinet de la présidence me parle de la sureté du parc du nucléaire français. Donc le nucléaire sur existe, et il est français! On en a de la chance! N'oublions pas que la sécurité est le domaine de prédilection de notre président!

Cela dit, en inventant l'automobile, n'a t'on pas en même temps inventé les accidents de voitures? Pourquoi n'en irait il pas de même pour le nucléaire? Le nucléaire sur n'existe pas, c'est un mythe! Et la France ne fait pas exception à la règle. Le récent incident à la centrale du Tricastin en est la preuve.  
Même si le risque majeur d'un accident reste l'erreur humaine, le facteur "mère nature" n'est pas à prendre à la légère. Evidemment ce qui s'est passé à la centrale du Blayais n'a rien à voir avec Fukushima. Pourtant s'il y a bien une chose que l'on ne peut pas maîtriser c'est bien la nature. Et même si une catastrophe naturelle d'une aussi grande ampleur que celle qui a sévi au Japon en mars est peu probable dans notre pays, l'épée de Damoclès se balance bel et bien au dessus de nos tête. L'âge aidant, la vetusté de nos centrales ne jouera pas en notre faveur si demain la terre tremble un peu plus fort que d'habitude. 

Emploi, indépendance économique, sécurité et compétitivité. Voilà comment une simple lettre apporte la preuve évidente que, malgré tous les scandales, niant toutes les études démontrant le contraire, un gouvernement entretien depuis 60 ans la mythologie du nucléaire. S'il avait présenté cette industrie comme une solution au réchauffement climatique, j'aurai pris ça pour de la propagande.
 

 


"Je peux vous certifier que le gouvernement saura tirer tous les enseignements de la catastrophe qui a profondément affecté le Japon"
Pourquoi à mes oreilles cette phrase sonne t'elle faux? 




Partager cet article

Repost 0
Published by la bulle de Mimine - dans Coup de gueule
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : la bulle de Mimine
  •  la bulle de Mimine
  • : A l'abris dans ma bulle, j'observe. De coups de gueule en coups de coeur, je vous en fait voir de toutes les couleurs... Une autre vision du monde? je vous propose la mienne :)
  • Contact

Ayez la bull'attitude!

facebook-256-256.jpg                        Suivez-moi sur Hellocoton   Image d’aperçu

Citation

"L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain

et le silence déraisonnable du monde "

Albert Camus 

Ce qu'on dit de la Bulle ^^

Pincez-moi ! Est-ce un rêve ? Un songe ? Une hallucination ?

Mimine a réussi a réunir en un seul blog (La Bulle de Mimine )

tous les ingrédients nécessaires au plaisir de l internaute.

Où donc Mimine et son esprit brillant ont-ils

dégotté la formule magique du web ?

Hélàs, je l ignore. Mais une chose est sûre :

je retournerai souvent sur La Bulle de Mimine , du bonheur en pixels.

 

Signé : LisaBuzz