Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 00:06

Une présidence sous surveillance


 Le 1er Juillet a marqué le début de la présidence polonaise de l'Union Européenne. La Pologne succède donc à la Hongrie dont le bilan, plus que mitigé, reste entaché par  par la loi controversée sur les médias que Budapest a dû revoir sur la pression de Bruxelles et la nouvelle constitution hongroise sévèrement critiquée à l'étranger. 

En pleine crise de l'Euro, la nouvelle présidence devra faire preuve de ténacité pour garder le cap de ses objectifs ambitieux. En effet, si la croissance est la priorité de la présidence Polonaise, elle devra néanmoins faire face à une crise de confiance sans précédents envers les institutions européennes se traduisant par une montée du populisme et d'une tendance au protectionnisme d'une part, et par des mouvement d'indignation des citoyens des pays membres de l'autre. 

L'Europe manque d'un leadership puissant. La Pologne, dont la présidence de l'UE est une première, saura t'elle passer de pays bénéficiaire des aides européennes à un état acteur de l'avenir de l'union? 

Enfin, l'autre grande priorité de la gouvernance polonaise est d'adopter une réelle politique énergétique. Gardons à l'esprit que quelques temps avant sa prise de fonction, ce pays a entamé des négociations avec de grands groupes pétroliers afin d'accorder des permis de forages en vue de l'exploitation du gaz de schiste. Il faudra, par conséquent, rester vigilant. Le pays natal de Lech Walesa pourrait bien entendre profiter de ses 6 mois à la tête de l'UE pour en imposer l'exploitation à l'ensemble des pays membres. 

 

Un 14 juillet riche en émotions

 

La fête nationale aurait pu être l'occasion de débattre et de faire évoluer notre société. (voir mes articles à ce sujet ici et ).

En effet, la proposition d'Eva Joly concernant le défilé militaire a fait grand bruit. Plein de bon sens et raisonnant comme une invitation au débat, son auteur fut la cible des attaques les plus abjecte. Au lieu de débattre, ses détracteurs ont préféré tenir des propos minables et racistes, prouvant une fois de plus l'incapacité de la société française à évoluer. Personne ne fut capable de relever le débat, et certainement pas le premier ministre qui a préféré surfer sur la vague du populisme en reprochant à la candidate écologiste sa double nationalité. 

Une chose est sûre, c'est que le ton de la campagne présidentielle est donné... 

 

Un mois de juillet endeuillé. 

 

Si la mort d'Amy Winehouse est sans doute un fait divers qui a endeuillé le monde de la musique, la société a certainement manqué une belle occasion de relancer le débat autour de la toxicomanie.

Amy était sans conteste une grande artiste et sa mort prématurée laisse orphelins des millions de fan dans le monde entier. Pourtant pendant que le monde pleure celle qui restera une icône tardive de la soul, des milliers d'anonyme meurent eux aussi, victime des ravages de la drogue. 

Il y a quelques mois, l'ONUDC a rendu un rapport intéressant sur la lutte contre le trafic de drogue, nos politiciens, en pré campagne à l'époque, lui emboîtaient le pas en mettant sur la table des débats, une proposition sur le cannabis (voir ici ). Dommage que l'actualité fit ombrage à ce débat de société. Il serait pourtant de bon ton de prendre ce problème à bras le corps et de cesser une fois pour toute de considérer les toxicomanes comme des délinquants  plutôt que comme des personnes malades à prendre en charge.

Mais, comme je le dis plus haut, nos chers bien pensants choisissent de mettre à l'index la différence plutôt que d'avoir l'ambition et le courage de porter à bout de bras de réelles politiques de changement. 

A force de jouer la carte du populisme en surfant sur les peurs, la classe politique nous monte les uns contre les autres. Ils agitent devant nous l'ennemi désigné, le différent qui refuse de s'intégrer à nos belles valeurs républicaines et forcément humaniste. L'autre c'est le barbare, celui qui forcerait sa femme à se voiler ou celle qui descendrait de son drakkar.

La preuve même de la dangerosité de ce discours s'est déroulé sous nos yeux incrédules le 22 juillet. quand un terroriste d'extrème droite décide de passer à l'acte en provoquant un carnage à Oslo. Après avoir fait explosé une bombe dans le quartier gouvernementale de la capitale Norvégienne, Andres Behring Breivik massacra 68 personnes réunies pour un congrès de la jeunesse travailliste. 

Ceux qui verraient dans cet évènement tragique, l'acte isolé d'un déséquilibré ont tord. Par ailleurs ceux qui tenteraient de trouver une explication raciste, une psychose xénophobe, se trompent également. 

Non ce n'était pas un coup de folie, ni une xénophobie exacerbée qui a transformé un homme en meurtrier. Anders Behring Breivik est un terroriste, et l'attentat qu'il a commis est à classé dans la même catégorie que ceux du 11/09 car le massacre de l'île de Utoeya n'a absolument rien à voir avec la fusillade au lycée de Colombine en 1999.

C'est un acte terroriste d'extrême droite, mûrement réfléchi. La raison idéologique ne fait aucun doute. Si sa principale motivation avait été une islamophobie pathologique pourquoi s'en est il pris à des jeunes travaillistes de 15 ans en meeting??? 

 

La conclusion à tirer de cette tragédie est que cet homme en agissant de la sorte s'en est pris à ceux qui comme beaucoup d'entre nous souhaitent un monde plus ouvert et plus tolérant. Rappelons nous qu'il s'en est pris à ses semblables, des jeunes Norvégiens qui n'étaient pas, pour la plupart, issu de l'immigration. En commettant ce crime atroce, il s'en est pris à l'idée même du multiculturalisme. 

 

Plus haut je dénonçais cette tendance de la classe politique à nous monter les uns contre les autres. Ce qui s'est passé ce 22 juillet à Oslo est la preuve que si nous nous prenons à ce jeu, la prochaine fois ça sera à Paris, à Nantes ou à Strasbourg. La meilleure leçon que nous pouvons tirer de cette tragédie c'est de résister à la tentation du replis sur soi en s'ouvrant au monde et en acceptant le dialogue et les débats. Je n'aurais de cesse de le répéter : c'est un comble, au siècle de la communication tous azimuts, que notre société ait oublié ce que veut dire dialoguer. 

 

Peut mieux faire

 

L'Histoire veut bien nous faire apprendre de nos erreurs, pour peu qu'on veuille  l'écouter. 

Le grand dramaturge Bertold Brecht, contemporain de la montée du fascisme en Europe, déclarait : "le ventre est encore fécond d'où a surgit la bête immonde". 

Plus que jamais nous devons être vigilant, car le populisme n'est que l'habit d'apparat d'un fascisme qui avance masqué. Tel le loup qui trempa sa patte dans la farine pour duper les agneaux, la droite populaire "saucisson pinard" ne vaut pas mieux qu'un FN qui joue à la démocratie. 

 

A l'aube du XXIème siècle, beaucoup de changements sont à prévoir. Il serait tant de balayer l'hypocrisie latente afin d'amorcer de réelles politiques ambitieuses qui redonneraient foi en l'avenir. Il n'est pas question ici de vous parlez de lendemain qui chantent. Simplement de prendre conscience qu'il n'est jamais bon de se reposer sur ses lauriers. 

Il est temps que nous réapprenions à nos dirigeants le réel sens du mot "DEMOCRATIE".  Ce serait indécent, à l'heure où d'autres meurent de trop en rêver, que nous laissions nous glisser entre les doigts ce bien si précieux. 

 

Précieux aussi l'environnement et notre eau. Laisserons nous, à l'heure où l'Afrique manque plus que jamais d'eau potable, les industriels et autres groupes pétroliers polluer nos rivières et nappes phréatiques?  

La période estivale est une période bénie pour faire passer des décisions en douces, alors gardons un oeil ouvert sur ce qui se passe à Bruxelles et à Strasbourg. Ensemble disons "Non au gaz de Schiste".

 

Ensemble, soyons solidaire. A l'heure où j'écris ce billet, j'apprends que 75% des français n'ont pas l'intention de faire un don pour lutter contre la famine en Afrique... Là, ce n'est plus de l'indécence c'est ... indigne! 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la bulle de Mimine - dans Edito.
commenter cet article

Présentation

  • : la bulle de Mimine
  •  la bulle de Mimine
  • : A l'abris dans ma bulle, j'observe. De coups de gueule en coups de coeur, je vous en fait voir de toutes les couleurs... Une autre vision du monde? je vous propose la mienne :)
  • Contact

Ayez la bull'attitude!

facebook-256-256.jpg                        Suivez-moi sur Hellocoton   Image d’aperçu

Citation

"L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain

et le silence déraisonnable du monde "

Albert Camus 

Ce qu'on dit de la Bulle ^^

Pincez-moi ! Est-ce un rêve ? Un songe ? Une hallucination ?

Mimine a réussi a réunir en un seul blog (La Bulle de Mimine )

tous les ingrédients nécessaires au plaisir de l internaute.

Où donc Mimine et son esprit brillant ont-ils

dégotté la formule magique du web ?

Hélàs, je l ignore. Mais une chose est sûre :

je retournerai souvent sur La Bulle de Mimine , du bonheur en pixels.

 

Signé : LisaBuzz