Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 22:07

 

Chaque année, le jour de la fête nationale, je ne peux m’empêcher d'être nostalgique. Il y a au fond de mon cœur quelque chose qui sonne faux, et qui trouve écho dans mes souvenirs de voyages. J'ai vu des pays où être patriote ne signifiait pas être facho et raciste, des pays où les gens étaient fier d'y être citoyen. Alors qu'en France, c'est tout l'inverse. L’extrême droite s'octroie le monopole du patriotisme, pendant que nous les regardons salir nos valeurs sans mot dire.

 Pour illustrer le thème de ce billet, je vais vous faire part d'un texte que j'avais écris lors d'un de mes de voyages. Ce texte parle du 18 septembre, fête nationale au Chili. 

 

"Santiago, 18 septembre 2001.

 Depuis une semaine, que la ville est en effervescence. Partout, au quatre coins de la ville, on vend des fanions et autres drapeaux au couleur du Chili.Je reviens de Viña del Mar, et j'ai pu constater que dans tout le pays c'est la même chose. Là bas les rues principales étaient bloquées pour laisser la place aux enfants qui, avec leur écoles, avaient préparé un spectacle à l'occasion des Fiestas Patrias. 

De retour à la capitale, je n'ai même pas eu le temps de poser mes bagages, que Camila, 4 ans, arrive pour me montrer son costume traditionnel. Elle partait rejoindre ses camarades du jardin d'enfants faire un spectacle dans le cadre des commémorations de l'indépendance du pays.

 En fin d'après midi, des amis m'ont emmenée au parc O'Higgins, pour un bain de foule et un concours de volantines (cerf volant) ! Une odeur d'asado (BBQ) flottait dans l'air, tandis que chacun allait, la nuit tombée, voir ce qui se passait sous les funda (chapiteaux). 

A l'abris de chaque tente, on peut se restaurer et danser. Cueca (danse nationale), Cumbia, Merengue... Les Chiliens ont l'art de faire la fête! 

 

Pour la fête nationale, on prépare la Chicha, sorte de vin nouveau, dont je crois avoir un peu trop abusé ce soir. 

On m'a dit aussi, qu'au centre ville, ça bougeait bien. A l'instar du Carnaval de Rio, on danse dans les rues et partout la fête bat son plein. 

Mais on ne peut pas tout voir en une journée, et il est temps pour moi de me coucher. Demain, les festivités continuent... "

 

 J'ai souvent cette tendance à comparer mon pays à ceux que j'ai eu l'occasion de visiter. Non pas que je trouve toujours l'herbe plus verte ailleurs, chaque pays ayant ses défauts et chaque peuple ces vices, mais simplement parce que j'ai envie d'un mieux. J'aime mon pays et j'ai envie qu'il avance, qu'il évolue. Dans une logique humaniste et au nom de ses valeurs républicaines, j'aspire à un véritable élan citoyen et fédérateur, surtout en ce jour de fête.

Le folklore est une chose importante car il trouve écho dans les traditions et le sentiment d'appartenance, l'identification qu'a chacun en son pays. Or aujourd'hui, en France, aimer son pays est devenu l'exclusivité de groupuscule et militant d'extrème droite. Il y a chez les autres, une espèce de pudeur voir de honte a ressentir en son coeur un peu de patriotisme. Pour preuve, et je ne dois pas être la seule, j'ai toujours eu de la réticence à sortir le drapeau tricolore, et je ne dois certainement pas être la seule.

 

Je pense que nous avons oublié la véritable signification du 14 juillet. En me promenant jeudi après midi, j'avais dans l'idée de montrer à ma fille ce qu'est la fête nationale. Certes, elle est encore trop jeune pour comprendre de quoi il en retourne, pourtant je pensais qu'aujourd'hui, nous verrions quelques drapeaux et flonflons. Hélas, à part un drapeau sur le sommet de la cathédrale, il n'y avait rien d'intéressant à lui montrer. En plus celui de la cathédrale est bien trop haut pour elle!

Cela-dit, je sais que, dans certaines communes de France, ce jour se fête dignement. Pourtant j'ai l'impression qu'aujourd'hui, à part quelques buvettes ça et là, et un feu d'artifices, le 14 juillet se résume à un pitoyable spectacle : le défilé militaire!

Quelle ignoble mascarade que ce défilé!  On croirait assister à une "réunion tuper ware" pour marchand d'armes. Avez vous remarqué que souvent nos dirigeant invitent d'autre chef d'Etat, parfois plus que contestable?! En 2008 par exemple, on pouvait voir, pour les 60 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme : Bachar el Assad (homme très respectueux des libertés et des droits de ces concitoyens n'est ce pas?!). Il devait en faire une tête ce jour là, Ban Ki Moon, lui aussi invité à assister au défilé...

Je suis consciente de l'attachement que certains de mes compatriotes éprouvent quant à ce défilé. Bien que j'ai tendance à être un tantinet anti militariste, je ne pense pas pour autant qu'il faille le supprimer totalement. Cela dit, ne résumer la fête nationale qu'a une exhibition militaire ne m'est pas supportable.

Même si l'unité d'une nation se fait autour de l'accord tacite d'une légère amnésie, quand l'inculture atteint un niveau effrayant, il faut savoir remettre les pendules à l'heure! 

"Le 21 mai 1880, le député Benjamin Raspail dépose la loi faisant du 14 juillet la fête nationale annuelle en commémoration du 14 juillet 1790, (fête de la Fédération). Le 14 juillet 1789 (prise de la Bastille) ayant été une journée jugée sanglante, c’est la Fête de la fédération qui emporta les suffrages. C'est finalement le 14 juillet 1790 seul qui est commémoré" (source Wikipédia)

Au sortir de la guerre de 70, pour remonter le moral des Français, l'Assemblée Nationale fit voter cette loi. Les députés de l'époque souhaitaient ainsi raviver la flamme patriotique et cultiver un esprit revanchard envers la Prusse victorieuse qui avait annexé l'Alsace et la Moselle. Sans parler de l'humiliation subie par la France vaincue de devoir signer l'armistice dans la galerie des glaces du château de Versaille. C'est dans ce contexte là que fut instaurée notre fête nationale et le défilé militaire qui effectivement est une tradition.  

 Cela dit, en 2011, le monde a changé. L'Europe s'est construite autour de l'amitié nouvelle des deux nations ennemies. Et les deux territoires amputés à notre pays en 1871 ont retrouvé leur "mère patrie" depuis belle lurette.

Qui pourrait encore croire que l'Allemagne du XXIème lorgnerait encore sur l'Alsace? Qui pourrait encore croire qu'un matin les Mosellans se réveilleraient avec le bruit des bottes? Personne! Tout le monde s'accorde à dire que ce temps est révolu.

 Donc pourquoi s'obstiner à perpétrer une tradition anachronique? 

 Il est d'autant plus souhaitable qu'on modernise les célébrations du 14 juillet. En effet, en plus d'être totalement dépassé ce défilé en l'honneur de notre armée est une antinomie monumentale!  La date de notre fête nationale a été choisi en référence à la Fête de la Fédération. Pas besoin d'être historien pour en comprendre la symbolique, le nom de cet événement parlant de lui même. Pourtant je crois qu'on a oublie l'essence même de la fête nationale et le rôle qu'elle a à jouer dans la société. Une fête nationale a pour but d'unir et de rassembler. Or je doute que la vocation purement exhibitionniste d'un défilé militaire soit fédérateur de nos jours.

Je vous invite à réfléchir à la question suivante : que doivent ressentir les Français issus de l'immigration post coloniale en voyant une telle démonstration de la "grandeur" de l'armée française? 

Par ailleurs j'ai beau tourné le problème dans tous les sens je ne vois pas en quoi l'armée est la garante de nos valeurs. L'armée a toujours été au service de l’État et non du peuple. Que l'état soit démocratique ou non, ça ne change rien, si demain la France devient une dictature par décision du gouvernement, l'armée suivra. Ce n'est pas elle qui se soulèvera, à moins d'un coup d’État! Et les instigateurs de coups d’État sont rarement animés par un désir de démocratie et de valeur républicaine. 

Par ailleurs, je ne crois pas que, depuis La Fayette, l'armée française peut se vanter d'avoir été le soutien d'un peuple en quête de liberté. Je ne suis pas non plus de celles qui pensent que des valeurs comme "Liberté, Egalité, Fraternité" s'exportent par les armes. 

Les mêmes qui critiquent l'ingérence des États Unis, son recours à la force sous couvert de vouloir exporter les Droits de l'Homme et la démocratie, pensent il que notre armée aurait plus de légitimité à le faire? Je doute que les Congolais ou les Ivoiriens soient du même avis.

 

Je le disais plus haut : "l'unité d'une nation se fait autour de l'accord tacite d'une légère amnésie".  Alors bon, je veux bien faire un effort et oublier que la grande armée française, par deux fois en un siècle et demi, a quitté le champs de bataille la queue entre les jambes, abandonnant l'Alsace et la Moselle à leur triste sort. Je veux bien faire l'impasse sur les tortures en Algérie et le soutien qu'elle a apporté, sous l'impulsion des différents locataires de l’Élysée, à certains dictateurs africains des plus sanguinaires.  

Pour autant doit on oublier Voltaire et Rousseau? Exit les philosophes des Lumières?  Où sont passés les artisans des Droits de l'Homme? Quand rappelle t'on aux jeunes générations ce qu'était le Serment du jeu de Paumes? Y'a t'il une place pour rendre hommage à ces femmes qui ont marché sur Versailles? Et La Fayette dans tout ça? Ne laissons pas croire à nos enfants qu'il ne s'agit que d'une chaîne de grands magasins! 

 

Je ne suis pas totalement réfractaire à la présence de l'armée lors des cérémonies du 14 juillet. Cela-dit elle ne doit pas se faire au détriment de ce que représente réellement cette date! On ne doit pas faire l'impasse sur nos valeurs pour faire plaisir à une tradition désuète. Surtout qu'il y a une date bien plus appropriée pour rendre hommage à l'armée qui, après s'être planquée à Londres et ailleurs pendant 4 ans, et revenue avec l'aide des alliés nous libérer du joug nazi. Mais bizarrement, quand certains ont parlé de supprimer le 8 mai, personne ne s'est indigné! 

 

Quand j'ai commencé à écrire cet article, je n'avais pas encore eu vent des déclarations d’Éva Joly. Je suis contente de ne pas être la seule à penser qu'il faut remettre le citoyen au cœur des célébrations de notre fête nationale. Après tout ça ne serait que justice, ce n'est pas l'armée qui a pris la bastille, c'est le peuple non? 

D'aucuns me diront que pour le peuple il y a déjà le bal des pompiers et le feu d'artifice. C'est vrai ça! Nos dirigeants ont bien retenu le conseil de  Juvénal  : "Pour le peuple? Du pain et des jeux!" . Il ne faudrait pas trop lui raviver la mémoire, des fois qu'il se mettrait à rêver. Et du rêve à la révolution il n'y a qu'un pas...




Moi, j'aimerais bien voir, plutot que cette exhibition militaire d'un style douteux, un réel mouvement citoyen pour la fête nationale. Que nos régions soient à l'honneur sur les champs Elysée, que bigoudènes et coiffes alsaciennes remplacent les chars d'assaut. J'aimerais voir les associations investir la place publique pour proposer des activités. Le 14 juillet pourrait être l'occasion de grands piques-niques citoyens où se cotoieraient les membres de toutes les communautés qui font de la France un pays riche de sa diversité et de sa culture. Qu'aucun quartier reste sans animation, que chacun prenne part aux festivités. 

Aujourd'hui, on invente des fêtes de la musiques, des fêtes des voisins pour amuser la galerie et soi-disant créer du lien. J'ai visité des pays où les gens n'avaient pas besoin de ce genre d'âneries pour aller les uns vers les autres. Des pays où peuvent vivre ensemble des gens qui n'ont ni la même couleur de peau ni la même religion sans avoir besoin de ministère de l'identité nationale ou de débat sur la laïcité. Mais à mon grand regret je ne peux pas compter la France parmi eux. Pourtant s'il y en a bien un dans le monde où ça devrait être comme ça, c'est bien la France... Le pays des Droits de l'Homme, celui qui a pour devise Liberté, Egalité, Fraternité... mon pays!

Ou alors c'est que j'ai tout mal compris. Peut être que mes voyages ont altéré ma culture française et de fait je ne suis pas bien placée pour vouloir un autre 14 juillet que celui qu'on nous impose... 


 

 

Repost 0
Published by la bulle de Mimine - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : la bulle de Mimine
  •  la bulle de Mimine
  • : A l'abris dans ma bulle, j'observe. De coups de gueule en coups de coeur, je vous en fait voir de toutes les couleurs... Une autre vision du monde? je vous propose la mienne :)
  • Contact

Ayez la bull'attitude!

facebook-256-256.jpg                        Suivez-moi sur Hellocoton   Image d’aperçu

Citation

"L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain

et le silence déraisonnable du monde "

Albert Camus 

Ce qu'on dit de la Bulle ^^

Pincez-moi ! Est-ce un rêve ? Un songe ? Une hallucination ?

Mimine a réussi a réunir en un seul blog (La Bulle de Mimine )

tous les ingrédients nécessaires au plaisir de l internaute.

Où donc Mimine et son esprit brillant ont-ils

dégotté la formule magique du web ?

Hélàs, je l ignore. Mais une chose est sûre :

je retournerai souvent sur La Bulle de Mimine , du bonheur en pixels.

 

Signé : LisaBuzz